Le schéma départemental des actions éducatives et des services aux familles

Les Bambins de la Pérouze

//Les Bambins de la Pérouze
 

Titre du projet 

 

Les Bambins de la Pérouze
 

Public visé    

30 à 50 parents / an –  20 à 30 enfants / an – 10 Professionnels /an
Nbre de bénéficiaires du projet (en 2017) 14 parents impliqués dans la dynamique de départ, autant à ce jour. – Une dizaine d’enfants concernés fin 2016, toujours présents en 2017 et de nouveaux qui se rajoutent.
Nom du porteur du projet « Les Bambins de la Pérouze »

Association Cultivons la Pérouze

Ferme de la Pérouze

01380 Dommartin

contact@cultivonslaperouze.org

http://www.cultivonslaperouze.org/

 

Lieu de déroulement du projet (Quartier / Ville/département/Région)

Dommartin
 

Coordonnées du référent du projet

Carmillet Cléa – 0661411778
 

Eléments de contexte et de diagnostic préalables à la mise en œuvre de ce projet 

L’association « Cultivons la Pérouze » a vu le jour à l’été 2016 : elle est née d’une volonté partagée d’habitants du territoire Bresse-Val de Saône de créer une dynamique locale autour des thématiques sociales et culturelles. La dynamique s’est mise en place autour du site de la « Ferme de la Pérouze » à Dommartin, site qui présente un réel potentiel, au-delà du projet agricole existant depuis 2014. Une équipe d’une dizaine de membres s’est mise en place, et à l’été a été rejointe par une quinzaine de bénévoles permettant ainsi la mise en place de son premier événement culturel : le « Festi’Pérouze 2016 ».

Un premier constat a été établi : nombre des bénévoles sont jeunes parents, pour certains récemment arrivés dans cette zone rurale, et ont eu envie d’insuffler une dynamique de réflexion autour de la parentalité, de manière collective et permettant des espaces de paroles et d’échanges et en parallèle d’utiliser le « support ferme » pour permettre la découverte, l’enrichissement et le lien à l’environnement pour parents et enfants. L’idée est alors née de réfléchir collégialement entre parents aux activités qui pourraient permettre de se retrouver, et ainsi d’éviter l’isolement qui se faire ressentir dans ces zones rurales.

 

Objectifs du projet

– Création d’espace d’échanges, de réflexion et de partage d’expériences autour des problématiques rencontrées dans le quotidien des parents ;

– Création d’espaces d’animations pour les parents et les enfants ; – Permettre en fonction des besoins exprimés l’intervention de professionnel(le)s de la petite enfance ;

– Permettre aux parents impliqués d’être acteurs du projet et laisser la porte ouverte à ceux qui voudraient rejoindre la dynamique.

 

Description du projet

 

Ateliers pour les enfants :

L’animation est soit gérée par un parent volontaire soit par un intervenant en fonction de la thématique choisie.

Ateliers pour les parents

Temps de parole libre autour d’une thématique proposée en amont par l’un des parents ou temps d’échange entre parents et un professionnel à définir en fonction des besoins ressentis.

Auto-formation entre parents :

Séances mensuelles : chacune est animée par un des parents du groupe, de manière tournante. La personne qui préparer et anime est aussi celle qui accueille le groupe (tant que cela est possible).

Déroulement et contenu : Soirées parentalité de formation à la communication bienveillante autour du livre “Parler pour les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent” d’Adèle Faber et Elaine Malzlish et d’échange de pratiques. Le kit de formation propose 7 séances-ateliers portant chacun sur un thème.

Temps d’échanges sur la parentalité :

Chaque temps est animé par Noëlle Lebon, pédagogue, qui veillera au choix des thématiques de discussion, à la libre parole de chaque participant, et à l’accompagnement en parallèle de petits travaux manuels créés par les parents pour les enfants.

Interventions ouvertes au public:

Cycle de conférences : « Pédagogies d’aujourd’hui, comment se les approprier ? »

3 conférences (Approches Waldorf, Montessori et Frenet)

Spectacles familiaux :

Plsuieurs spectacles familiaux programmés les 9-10-11 juillet dans le cadre du Festi’Pérouze 2017, et 3 spectacles tout public ou enfants seront organisés en 2018 sur la ferme de la Pérouze à Dommartin.

L’objectif et de permettre un accès à la culture en milieu rural à toutes les familles sans discrimination.

Evénements festifs et conviviaux :

Chasse au trésor sur la ferme, festival agri-culturel, jeux sur la ferme…

 

 

Caractère innovant ou distinctif du projet

 

Un projet porté par des parents avec une grande diversité de contenu et d’approche. Un projet alliant culture, agriculture et parentalité.
 

Modalités de participation et ou d’association des parents

Implication des parents dans toute la nature des actions développées : de l’animation à la formation.
 

Points forts

 

Mobilisation des parents sur un territoire, créativité et innovation, diversité des réponses permettant de sensibiliser un public large et en proximité
 

Freins rencontrés

 

Nombre de personnes prêtes à s’impliquer sur les volets administratifs, personnes prêtes à gérer la logistique (montage démontage barnum, allers-retours pour tables et chaises…), difficultés à communiquer (faire les supports et les diffuser) et à se faire connaitre, beaucoup d’envies et d’idées non finançables, absence de lieu dédié sur la ferme.
 

Partenaires

 

GAEC Ferme de la Pérouze, CAF / MSA, tous les professionnels intervenants (MAN, indépendants, les prescripteurs (structures petite enfance, autres associations comme la Grange aux Parapluies, etc.)
 

Coût du projet

 

Environ 8000€
 

Financements (Caf  +  cofinancements pour chaque partenaire financeur)

 

REAAP : 3000€

CAF et MSA volets territoire + CD01 Culture : 5000€

 

Evaluation /Impact

 

« Les Bambins de la Pérouze » est un projet qui a de nombreuses retombées :

–        Il permet l’expression de parents sur leur réalité, leurs doutes, leurs questionnemen.,

–        Il permet le lien avec des professionnels qui apportent plein d’éléments pour aller de l’avant,

–        Il permet l’interconnaissance, la rencontre, une réelle dynamique locale,

–        Il permet de fédérer autour de l’envie d’alternatives,

–        Il permet aux grands et petits de bénéficier d’un accès à la culture,

–        Il permet des RDV réguliers et un point de chute pour les familles,

–        Il permet de faire vivre des professionnels de la petite enfance ou du monde du spectacle,

Si on considère le projet dans sa globalité, des petits ateliers d’échange aux gros spectacles, ce sont plusieurs centaines de personnes qui en ont bénéficié en 2017.

Le principal frein rencontré est la question des forces vives et du nombre de bénévoles impliqués dans les différentes activités et rendant le projet possible…

2019-07-18T19:04:39+02:00

Les Bambins de la Pérouze

//Les Bambins de la Pérouze